Modalités d'accès

Cette formation unique en France bénéficie d'une convention entre l'université Joseph Fourier et L'institut national des sciences et techniques nucléaires, en charge de diffuser les savoirs et savoir-faire du CEA à travers l'enseignement et la formation.
Cet enseignement correspond à la deuxième année du Master ISM (ingénierie pour la santé et le médicament).
Du fait du caractère transdisciplinaire de radioprotection, l'horizon de recrutement des étudiants est large. Les étudiants qui postulent à cette formation ont sont issus de :

  • - M1 Physique
  • - M1 Ingénierie pour la Santé et le Médicament
  • - M1 ITDD (Ingénierie, Traçabilité, Développement Durable)
  • - Autres M1

De jeunes ingénieurs viennent compléter leur formation en se spécialisant dans la gestion du risque radiologique. C'est le cas de quelques ingénieurs PRHISE.
De part la structure modulaire de cette formation, des ingénieurs de l'industrie peuvent suivre les modules qui les intéressent. Le Master reçoit régulièrement des ingénieurs d'EDF. Des médecins et pharmaciens aussi se sont formés à la radioprotection en suivant les cours du Master de Grenoble.
Cette formation également ouverte à la Validation des Acquis de l'Expérience. En fonction des dossiers, les candidats peuvent avoir à passer un examen probatoire.